You are currently viewing Légende d’œuvre d’Art et Cartel : comment les rédiger ?

Légende d’œuvre d’Art et Cartel : comment les rédiger ?

Comment rédiger la légende d’une oeuvre d’Art dans les règles, citer ou mentionner correctement un tableau dans un texte ? Comment écrire le cartel d’une œuvre pour ses expositions ?

Pour ne plus jamais vous tromper : lisez cet article !

Légende d’oeuvre d’Art et Cartel : les règles de rédaction

Vous êtes étudiant en Art, Exposant ou jeune Artiste et vous hésitez sur la façon correcte de rédiger la légende d’une oeuvre d’art ? Quelles indications doivent être présentes ? Dans quel ordre ?
Les légendes d’oeuvres d’Art, mentions et cartels ont des règles de rédaction précises qu’il est important de connaitre et de respecter dans le monde feutré de l’Art.

Lorsque l’on fait référence à une oeuvre d’art originale, la plupart des sources s’entendent sur les informations à fournir dans la légende qui doit contenir :

  • Prénom
  • Nom de l’artiste
  • Titre de l’œuvre
  • Date de réalisation
  • Critères techniques de l’œuvre (matériaux, supports, techniques)
  • Dimensions
  • Lieu de conservation, Ville

Prénom et Nom de L’artiste

Généralement, on inscrira le prénom suivi du nom de famille de l’artiste.
Si l’artiste est anonyme, inscrire « Anonyme ».
Si l’attribution est incertaine, on inscrira le nom entre crochets [ ].

Titre de l’œuvre

Le titre de l’œuvre doit toujours être en italique dans la légende de l’oeuvre d’Art, et il doit débuter par une majuscule.
S’il n’y a pas de titre, on inscrira généralement « Sans titre ».

Date de réalisation de l’œuvre

La date de réalisation de l’œuvre citée peut être une seule année ou prendre la forme d’un intervalle si la production de l’œuvre s’est étalée sur plus d’un an.

A LIRE EGALEMENT :   C’est quoi : les pigments ?


Pour les dates incertaines, plusieurs façons de l’inscrire existent selon les institutions.
À vous de choisir.
Voici quelques exemples :

– [1836 ?]
– « v. 1836 » ou « vers 1834-1836

Critères techniques de l’œuvre (matériaux, support, techniques…)

Pour ce qui est de la description des matériaux avec lesquels est réalisée l’œuvre, plus ou moins de détails peuvent être inclus en fonction du type de travail cité.
Pour rédiger correctement la légende de l’œuvre d’Art, on sépare souvent les matériaux en trois composantes distinctes :

Le médium : le ou les matériau(x) ayant servi à l’élaboration de l’œuvre (ex. : l’aquarelle, l’acrylique, le pastel… ).

Le support : le matériau sur lequel repose l’œuvre (ex. : papier, toile, panneau de bois, carton…)

La technique : la méthode artistique ou le moyen d’expression spécifique défini par l’utilisation de matériaux et d’outils particuliers (exemples pour la gravure : pointe sèche, burin, eau-forte).
La mention « techniques mixtes » est utilisée lorsque des artistes emploient plusieurs techniques dans la réalisation de leurs œuvres.

Pour les œuvres en exemplaires multiples (estampe, photographie, vidéo), on indique également le nombre de tirages et le numéro de chacun (1/3, 47/50).

Dimensions de l’œuvre d’Art

Les dimensions d’un objet d’art concernent la taille, le format, l’échelle ou la mémoire de configuration de l’œuvre (pour les installations).

Les dimensions peuvent contenir des mesures de volume, de poids, ou de temps de fonctionnement (pour une œuvre multimédia par exemple).
L’unité de mesure utilisée doit être spécifiée.

De manière générale et par convention, les dimensions sont indiquées dans l’ordre suivant : hauteur x largeur x profondeur, suivi de l’unité de mesure.

A LIRE EGALEMENT :   Tout savoir sur la Peinture Acrylique

Lieu de conservation de l’œuvre, ville

Il s’agit ici d’indiquer le lieu de conservation de l’œuvre citée ou le lieu géographique où l’œuvre est visible.

La plupart du temps, le lieu de conservation apparait avant la ville de conservation.
Le lieu de conservation de l’œuvre doit être indiqué lorsque l’œuvre fait partie d’une collection publique (institutionnelle, muséale, etc).

Il peut être accompagné du nom de la collection. L’œuvre peut aussi faire partie d’une collection privée ou appartenir à l’artiste.
Il est alors possible d’indiquer : « collection particulière/privée » ou « collection de l’artiste ».

Cette dernière indication n’est bien sur pas nécessaire lorsqu’il s’agit de présenter vos propres œuvres lors d’une exposition.

Le mode et la date d’acquisition de l’œuvre

Il s’agit d’indiquer la manière dont l’œuvre est entrée dans les collections d’un musée, ou d’une galerie, que ce soit un achat, un dépôt ou un don…
Information souvent réservée aux Institutions, Musée et Galeries

Le numéro d’inventaire

Plus rare dans les légendes d’œuvre d’art, (et principalement réservé aux cartels des musées et institutions), il s’agit du numéro que le musée donne à chacune des œuvres entrant dans ses collections.
Ce numéro est reporté à la fois dans un cahier appelé « registre d’inventaire » et sur l’œuvre elle-même de la manière la plus discrète possible.

Indiqué uniquement lorsque l’œuvre fait partie d’une collection publique (institutionnelle, muséale, etc)…


Légende d'oeuvre d'Art sur un cartel du Centre Pompidou à Paris
Exemples de cartel du Centre Pompidou à Paris

EN RÉSUMÉ : Présentation finale de la légende d’une oeuvre d’Art

Artiste, titre, date, technique et dimensions sont séparés par des virgules et suivis d’un point.
– Ensuite suivent si besoin : collection, ville et ligne de crédit, séparés par des virgules.
– Après cela (si demandé par le prêteur) viennent, entre parenthèses, les mentions de copyright et les crédits photographiques de l’image.

Il n’y a pas de point final, sauf si les informations techniques de la légende de l’oeuvre d’art sont suivies d’une phrase descriptive.

A LIRE EGALEMENT :   Noms des Couleurs en peinture : le guide pratique

Exemples de légendes d’oeuvres d’Art

PEINTURE :

  • Sandro Botticelli, Primavera, ca. 1482, tempera sur bois, 2.03 x 3.15 m.
    Galleria degli Uffizi, Florence (photographie fournie par Scala / Art Resource, NY)

    SCULPTURE :
  • Jana Sterbak, Je veux que tu éprouves ce que je ressens… (la robe), 1984-1985, fil de nichrome sous tension non isolé monté sur une toile métallique, câble électrique et électricité, avec projection et texte, 144,8 x 121,9 x 45,7 cm. Musée des beaux-arts du Canada, Ottawa.

    PHOTO :
  • Alfred Stieglitz, Equivalent, 1925-27, épreuve argentique sur gelatine 11.7 x 9.2 cm. The Museum of Modern Art, New York, don anonyme (© 2009 Estate of Alfred Stieglitz / Artists Rights Society (ARS), New York)

    VIDEO :
  • Cliché de Linda Montano, Mitchell’s Death, 1978, 22 min. 30 sec., n/b, son. Video Data Bank, Chicago

    INSTALLATION :
  • Bruce Nauman, Clown Torture, 1987, quatre moniteurs couleurs quatre haut-parleurs, quatre platines disque, deux vidéos projecteurs, quatre disques laser (couleurs, son). Lannon Foundation, Los Angeles (nom du photographe © 2001, The Art Institute Chicago)


Avec toutes ces infos, vous êtes sûr.e.s de ne plus jamais vous tromper dans la rédaction de vos légendes d’oeuvres d’Art !


À bientôt pour la suite,
Joanaa

Source

Laisser un commentaire