You are currently viewing Peinture à la détrempe et tempera : les différences

Peinture à la détrempe et tempera : les différences

Qu’est-ce que la peinture à la détrempe ? À quoi sert-elle ? Qu’est-ce qu’une tempera ?
Quelle différence entre la peinture à la détrempe et la peinture dite tempera ?

Tentons d’éclaircir ce point.

Peinture à la détrempe : une vielle famille

La peinture à la détrempe est en vérité plus une catégorie de peinture qu’une technique à proprement parlé. Disons que c’est l’une des plus anciennes familles de peinture.

La détrempe, du verbe détremper, qui veut dire mouiller.
Le liant utilisé dans les peintures dites « à la détrempe », est assurée par une colle animale ou végétale qui se dilue avec de l’eau.
Cette colle peut être de la gélatine ou de la colle de poisson, de l’amidon, une gomme ( gomme arabique, gomme adragante…), de la caséine (substance tirée du lait), du lait de figue, de l’œuf entier, juste le blanc ou encore du jaune d’œuf.

Ce procédé de peinture est un des plus anciens que l’on connaisse et remonte à la nuit des temps.
On retrouve les peintures à la détrempe dans les civilisations méditerranéennes antiques comme celle de l’Égypte Ancienne, les Étrusques, la Grèce et Rome.
Le Moyen Âge lui accorde une place prépondérante, car elle permettra le développement des manuscrits et enluminures, et la réalisation des fresques.
C’est aussi la technique privilégiée par les peintres d’icônes byzantines.

La peinture à la détrempe domine ainsi tout le Moyen Âge, jusqu’au XVe siècle où on lui préfère peu à peu la peinture à l’huile, plus résistante et permettant des effets plus variés.

Dans la vielle famille de la peinture à la détrempe on retrouve :
– l’aquarelle
– la gouache
– la tempera

  • L’aquarelle, composée de pigments très fins et d’une faible quantité de liant, elle allie transparence et luminosité à des couleurs somptueuses.
  • La gouache, plus riche en liant, s’avère plus épaisse et couvrante (opaque) grâce à l’ajout de blanc à la couleur.
  • Pour la tempera, lisez ce qui suit.
A LIRE EGALEMENT :   SOS Pinceaux : comment récupérer un pinceau abimé ?

Attention ! La peinture acrylique ne fait pas partie de cette vielle famille !
En effet, même si, elle aussi se dilue à l’eau, son liant en revanche ne provient pas « d’une origine végétale ou animale » puisque qu’il s’agit d’un dérivé plastique.

Pour en savoir +, jetez un œil à ces cours :
Tout savoir sur la Peinture Acrylique

C’est quoi : un liant en peinture ?

Différence entre peinture à la détrempe et tempera

Il existe fréquemment une confusion entre les deux termes de peinture à la détrempe et tempera, mais finalement, les deux termes veulent plus ou moins dire la même chose !
En italien « tempera » signifie  » détrempe » et il n’y a d’ailleurs qu’en français que ce point fait débat, la plupart des autres langues utilisent le mot « tempera » qualifier pour les peintures diluées à l’eau, quel que soit le liant.


La tempera elle, renvoi selon les puristes, à un procédé dans lequel ce liant colle est composé uniquement d’œuf.
Cependant, il existe plusieurs sortes de tempera comme la « tempera grasse » par exemple, qui consiste en une émulsion de colle, huile et eau (dans laquelle l’œuf n’est pas toujours présent !) ; une tempera à la colle donc.

Les formules de tempera grasse sont nombreuses et mettent en œuvre diverses colles pouvant remplacer l’œuf comme la colle de fromage (caséine), les colles de peau (issues de peaux ou gélatine d’os de porc ou de bovins), les gommes végétales dites « indigènes » (exsudat de merisier, cerisier, prunier, abricotier, pêcher) et les gommes arabiques (exsudat d’acacias africains)

A LIRE EGALEMENT :   Comment prendre des risques pour trouver l’inspiration !

Vous avez certainement du remarquer dans le commerce des Gouaches dites « tempera » comme la gouache tempera de Sennelier réalisée avec émulsion d’œuf et de gomme arabique.

EN CONCLUSION donc, je dirai que :
– l’expression « peinture à la détrempe » désigne plutôt une ‘famille‘ de peinture basée sur une émulsion, à base de liant/colle naturelle (quelle qu’elle soit)
– la tempera renvoyant plus à un procédé ou à une recette particulière (la « tempera à l’œuf » par exemple).


En espérant avoir éclairci un peu le débat « peinture à la détrempe VS. tempera », je vous souhaite de belles créations.
À bientôt pour la suite,
Joanaa


Ce cours sur la Gouache pourrait également vous intéresser :
Tout savoir sur la gouache

Laisser un commentaire