C’est quoi : la peinture à l’huile ?

You are currently viewing C’est quoi : la peinture à l’huile ?

Technique noble, adulée, mais toute aussi redoutée par les artistes, car complexe et énigmatique. C’est la peinture reine par excellence !
Travaillée aux couteaux, aux pinceaux ou à la brosse, « alla prima » ou en glacis.
Temps de séchage, technique du gras sur maigre, médiums et solvants
, caractéristiques et matériel, : aujourd’hui parlons de la peinture à l’huile !

Définition de la peinture à l’huile

▪️ La peinture à l’huile est comme son nom l’indique une peinture dans laquelle le liant utilisé est l’huile.


Si vous ne savez pas ce qu’est un liant, lisez cet article :
📚 C’est quoi : un liant en peinture ?



▪️ L’huile utilisée comme liant dans la peinture à l’huile est généralement celle de lin ou d’œillette, voire l’huile de carthame ou de l’huile de noix.

→ Ces huiles naturellement siccatives pouvaient être autrefois additionnées de substances (toxiques comme la céruse) visant à accélérer le séchage.

→ À cette huile, on va mélanger les pigments ainsi que plusieurs types de diluants et de médiums à peindre, employés pour en faciliter l’application, ou modifier la texture de la peinture.

La peinture à l'huile, c'est quoi ?

La peinture à l’huile : ça vient d’où ?

▪️ La peinture à l’huile est apparue à la fin du Moyen Âge en Occident et les primitifs flamands en ont généralisé l’usage, supplantant alors la technique de la tempera.


▪️ Au fil des époques, la technique de la peinture à l’huile a connu des changements liés aux progrès techniques et aux évolutions esthétiques.

→ D’une technique reposant principalement sur la superposition de glacis, telle que la pratiquaient les Flamands et les Florentins, la peinture à l’huile a évolué vers une technique plus en pâte, enrichie à l’aide de résines et caractéristique des écoles Hollandaises (Rembrandt, Hals), Flamandes (Rubens), et Vénitiennes (Titien, Tintoret) puis, par les Impressionnistes qui ont été les premiers à utiliser la peinture en tube « alla Prima« , apparue avec l’Industrialisation.

✔️ La peinture à l’huile est considérée en Occident comme la technique reine.
De la Renaissance au 20ᵉ siècle, elle fut la principale technique apprise et utilisée par les artistes.

❗️ Aujourd’hui, la peinture acrylique tend à être privilégiée par rapport à cette technique ancestrale.
Les raisons de cette évolution : sa difficulté de mise en œuvre, le manque de technique des apprentis-peintres et la nocivité des diluants nécessaires à sa pratique.

C'est quoi la peinture à l'huile ?
Les origines
L’invention de la peinture à l’huile est communement attribué à Van Eyck.



Le temps de séchage de la peinture à l’huile.

▪️ Une des caractéristiques de la peinture à l’huile, c’est son temps de séchage, très long (on dit siccativer), par opposition à la peinture acrylique ou à l’aquarelle, qui qui peuvent sécher en moins d’une heure.


☝️ Une peinture à l’huile peut parfois mettre plusieurs mois à siccativer complètement !

✔️ Cette particularité permet à l’artiste de prendre le temps de mélanger ses couleurs, de récupérer une erreur et de retravailler son motif pendant plusieurs jours jusqu’à obtenir le fondu, le modelé de la forme, ou encore la touche qu’il désire.

✔️ Ce que l’on appelle « séchage » est en réalité un phénomène de siccativation ou oxydation de l’huile, qui se polymérise et durcit, sans changer l’aspect de l’œuvre, et en quelque sorte, emprisonne les pigments dans une couche dure permettant la conservation de la peinture.

La méthode « Alla Prima »

☝️ Pour peindre à l’huile, vous n’êtes pas obligé de peindre à la façon traditionnelle par succession de couches fines (les glacis).
Vous pouvez peindre « alla prima » c’est-à-dire, en une traite, dans le frais !

✔️ Cette méthode nécessite moins de matériel. Elle est également plus rapide et spontanée, mais demande tout de même un peu d’expérience.
Beaucoup d’artistes modernes ont utilisé cette technique tels que les Impressionnistes et Vincent van Gogh notamment.

Progressez rapidement grâce aux
FORMATIONS EN LIGNE du Blog :

sur le dessin, la peinture et bien plus encore !


Quels supports pour peindre à l’huile ?

▪️ La peinture à l’huile a une action corrosive qui interagit chimiquement avec la plupart des supports :
– toile,
– bois,
– papier et carton.

C’est pourquoi vous ne pouvez pas peindre sur n’importe quel support.
En effet, une préparation de la surface est conseillée avant de peindre à l’huile.

▪️ Il existe deux grands types de préparation pour la peinture à l’huile :

  • la préparation grasse ou traditionnelle, à base d’huile de lin et de céruse de plomb (composé toxique, aujourd’hui interdit dans la plupart des pays), complexe et longue à mettre en œuvre.
  • la préparation maigre ou universelle, à base de colle de peau et de craie, ou gesso.

BON À SAVOIR :
Aujourd’hui, les supports du commerce sont déjà enduits d’un apprêt universel : on peut donc peindre directement sur la toile achetée sans avoir besoin de la préparer.

Les mediums et diluant pour peindre à l’huile

Les diluants ou solvants

▪️ A la peinture à l’huile sortie du tube, on ajoute également un diluant ou solvant, principalement : l’essence de térébenthine ou le white-spirit (ou encore des équivalents modernes non allergènes).
pour délayer les premières couches de couleurs
→ Rendre la peinture plus fluide
→ Rincer les pinceaux
→ Nettoyer le matériel
(on n’utilise surtout pas d’eau avec la peinture à l’huile !)

Les mediums

▪️ On peut améliorer la consistance de la pâte en fonction de ce que l’on recherche, par l’ajout de médiums à peindre, eux-mêmes fabriqués à partir du liant (huile) et de solvant (essence) auxquels on rajoute, éventuellement, pour améliorer la souplesse du film, une résine.

→ rend la matière plus malléable et donc plus facile à étaler.
→ pour obtenir une consistance, une brillance ou une fluidité particulière.
→ permet de modifier le temps de séchage, la transparence ou la durabilité du film de peinture.

C'est quoi la peinture à l'huile ?

Technique du gras sur maigre

▪️ Les médiums à peindre permettent aussi de respecter la règle du « gras sur maigre » (propre à la peinture à l’huile) qui veut que chaque couche de couleur soit plus grasse que la précédente afin que l’accroche soit solide et durable (et qu’elle ne craquelle pas !).

☝️ L’explication en est très simple :
→ les couches maigres, qui mettent peu de temps à sécher, entreraient en conflit avec les précédentes, plus grasses et toujours en train de sécher, provoquant un phénomène variant entre la peau d’orange et celle du reptile au cours de la mue…

❌ À éviter, donc si vous voulez que vos œuvres se conservent correctement dans le temps.

✔️ Dans les premières étapes du tableau, la pâte sera donc maigre, par adjonction d’essence, et progressivement deviendra plus grasse, par ajout d’huile ou de médium.

✔️ L’œuvre sera finalement vernie grâce à un vernis à retoucher puis un vernis définitif.

🎨 Besoin de progresser en Couleur ?

Découvrez LA formation indispensable
pour maitriser tous les secrets de la couleur
et ses mélanges
.

Pinceaux et couteaux pour peindre à l’huile

✔️ Il est également possible d’obtenir des effets de matière ou de reliefs avec une pâte assez consistante.
L’utilisation brosses en soie de porc ou de spatules appelées aussi couteaux permet d’obtenir du relief et d’augmenter ainsi la consistance de la matière de l’œuvre.

Tout un programme !

🎨 À bientôt pour la suite !
Joanaa

Laisser un commentaire