C’est quoi : le Gesso en peinture ?

C’est quoi : le Gesso en peinture ?

Qu’est-ce que le Gesso dans le domaine de la peinture et des Beaux-Arts ? À quoi sert-il ? Comment l’utiliser et l’appliquer correctement ?
Toutes les réponses dans cet article ‘special Gesso’.
Vous êtes prets ? Let’s Go
!

A quoi ça sert ?

Le terme gesso, est hérité d’un mot latin issu du grec « gypsos », signifiant gypse ou plâtre.
Il fut utilisé par les artistes depuis le Moyen Âge, pour préparer les panneaux de bois destinés à être peints, notamment à la tempera puis les toiles pour l’huile.

Cet enduit permet de rendre les surfaces à peindre plus lisse, plus adhérentes, tout en réduisant l’absorption de la peinture par le support.

Le Gesso traditionnel

Autrefois, le gesso était traditionnellement composé de sulfate de calcium minéral (un des composés majeurs du plâtre) mélangé à une colle animale (colle de peau).
Cassant, il était réservé pour les panneaux de bois et s’avérait peu approprié pour la peinture sur toile.

Cette préparation était appelée préparation maigre, par opposition à la préparation grasse, plus souple, utilisée sur la toile et composée de mélange d’huile et de pigment.

A LIRE EGALEMENT :   Pinceaux d'Art : les fondamentaux

Le Gesso acrylique

Aujourd’hui, le gesso moderne, fait référence à un apprêt synthétique, utilisable sur supports divers (bois, carton, papier, toile).
Il est une combinaison de carbonate de calcium (un composant majeur des calcaires comme la craie) avec un polymère acrylique, un médium latex, un pigment blanc opaque et d’autres additifs assurant sa flexibilité et sa conservation sur le long terme.

Bien qu’il contienne du carbonate de calcium, pour augmenter le pouvoir absorbant de la couche d’apprêt, un autre pigment blanc opaque peut être ajouté (blanc de titane/dioxyde de titane, blanc de zinc, blanc de lithopone) comme agent de blanchiment.

Il est vendu prêt à l’usage parfois sous la dénomination d’enduit/apprêt universel.
Une fois sec, le gesso est totalement mat.
On trouve également aujourd’hui du gesso transparent et noir.

Utilisation du Gesso comme fond texturé.
Utilisation du Gesso comme fond texturé.


Comment appliquer le Gesso ?

⚠ Dans le cas de la toile brute sans apprêt, plus sensible aux déformations, une première couche de colle (de peau ou vinylique) doit être appliquée, qui va servir de bouche-pores et va fixer les fibres du tissu.


✔ À savoir que de nos jours, la plupart des toiles vendues dans le commerce sont prêtes à l’emploi et sont donc déjà enduite d’une couche de Gesso
Les toiles pré-enduites en lin ou coton n’ont donc normalement pas besoin d’être enduites.


⚠ Cependant, lorsqu’une œuvre est réalisée à la peinture à l’huile sur un châssis entoilé en coton, il est recommandé de rajouter des couches de gessos supplémentaires. En effet, la peinture à l’huile attaque le coton.
Le gesso appliqué en supplément permet de créer une couche de protection.

A LIRE EGALEMENT :   Comment nettoyer et entretenir ses pinceaux ?

✔ Le gesso peut être appliqué directement au spalter ou à la brosse plate.

✔ Pour une finition plus lisse, le gesso peut être appliqué en plusieurs couches fines et croisées.
Il est bien évidemment important de l’appliquer de manière homogène.

✔ Après avoir laissé sécher quelques heures, il est recommandé de poncer délicatement à l’aide d’un papier de verre fin, puis de retirer la poussière avec un chiffon ou un large pinceau doux et sec.
L’idéal, pour une utilisation du gesso optimale, est de mettre au moins deux couches poncées.  À chaque couche le support sera de plus en plus lisse, le grain de plus en plus fin

💡 Posé en couche épaisse, le Gesso permet d’être travailler afin de créer des textures en fond, directement sur le support.

Ne reste plus qu’à vous mettre au travail ! Hop hop hop ! 🙂
À bientôt pour la suite,
Joanaa

Laisser un commentaire