La mise au carreau ou comment reproduire une image facilement

La mise au carreau ou comment reproduire une image facilement

Comment reproduire une image facilement sans la décalquer ? Comment agrandir ou réduire rapidement les proportions de n’importe quelle image à la main ?
Facile avec la mise au carreau !
Découvrez cette méthode de dessin infaillible et indispensable en lisant cet article.

C’est parti !

La mise au carreau : c’est quoi ?

La mise au carreau est une technique de dessin académique très ancienne.
Utilisée par les plus grands artistes à travers les âges, cette méthode ingénieuse permet de reproduire facilement une image à l’échelle, de l’agrandir ou de la réduire en gardant exactement les mêmes proportions.

La mise au carreau vous sera très utile si vous envisagez de dessiner d’après modèle (photos, croquis ou esquisses préparatoires).

Grace à cette méthode simple, tous les sujets pourront être reproduits sur tous les supports et dans toutes les dimensions sans avoir besoin de quelconque outil technologique onéreux.

La technique :

L’image à reproduire est quadrillée de lignes perpendiculaires tracées régulièrement, formant ainsi des carreaux qui servent de repères.
Les formes qui se trouvent dans ces carreaux sont reportées sur l’autre support destiné à la copie, préalablement quadrillé de la même manière pour une reproduction à la même dimension, avec des carreaux plus grands s’il s’agit d’un agrandissement ou plus petits s’il s’agit d’une réduction.

Pour ” mettre au carreau “, on tient compte de la position exacte des éléments du modèle sur la grille de référence puis on les reporte à l’identique sur la grille vierge.
Aussi simple que ça.

A LIRE EGALEMENT :   7 Bonnes raisons d’apprendre le Dessin !


Les avantages d’utiliser la mise au carreau en dessin

En utilisant cette méthode toute simple et qui à fait ses preuves, vous pourrez facilement et concrètement :

Gagner du temps : la mise au carreau vous permettra de construire votre dessin préparatoire facilement (avant de passer à la couleur par exemple)
Reproduire une image complexe avec beaucoup de précision : idéal notamment pour les portraits où le besoin de ressemblance avec le modèle est important !
Réduire ou agrandir l’échelle de votre motif : pour dessiner ou peindre de grands formats comme une fresque ou un graffiti !
Progresser en dessin : travailler votre coup d’œil et perfectionner votre geste
Défaire les blocages : Cette méthode est idéale pour commencer à apprendre le dessin, car elle donne tout de suite des résultats concrets même avec peu d’expérience.

La mise au carreau : ça vient d’où ?

Utilisée dès la Renaissance, elle se généralise à partir du 16ᵉ siècle dans les ateliers d’artistes.
En effet, à cette époque les artistes (encore considérés comme des artisans) visent avant tout l’efficacité. Il faut produire beaucoup et vite, car la concurrence entre les ateliers est rude !
Pour gagner du temps, les peintres ont donc recours à des systèmes ingénieux tels que la mise au carreau.

La mise au carreau d'Albrecht Durer
Le célèbre artiste Albrecht DÜRER, utilisait une technique de mise au carreau grâce à un cadre en bois auquel était tendus des fils de façon à former une grille.

Le 17ᵉ Siècle connaît ainsi la création et l’essor de nouvelles techniques dont certaines furent élaborées par des artistes célèbres comme Rembrandt, Nicolas Poussin ou les peintres Védutistes

Ainsi, la chambre noire (genre de rétro-projecteur de l’époque) fut rendue « portative » et permit aux artistes du 16ᵉ et 17ᵉ siècle de reproduire plus facilement leurs sujets avec une extrême précision.
Avant cela, l’usage du calque, le transfert du fusain sur papier humide ou bien plus ancien : l’astucieux poncif ou le pantographe étaient monnaie courante !

De nos jours, la mise au carreau est encore souvent indispensable pour la réalisation d’une grande peinture, d’une fresque murale ou d’un graffiti par exemple.

A LIRE EGALEMENT :   Dessin : quel papier choisir ?
Fresque murale des deux frères artistes Os gemeos
Fresque murale des deux frères artistes Os gemeos.
Comment travailler avec précision sur des ouvrages si grands sans les couper en carreaux ?

Orgueil et préjugés

Vous, voyez : les systèmes ingénieux de reproduction ont toujours existé.
Alors pourquoi s’en priver ?!

Malgré son efficacité, beaucoup de débutants hésitent encore à utiliser la mise au carreau. Certains élèves en culpabilisent presque, prétextant que ‘c’est un peu de la triche’ ou ‘une méthode réservée aux débutants qui ne savent pas dessiner‘…
Certains disent même que ce n’est ‘plus du dessin‘ !

Je comprends ce point de vue. Au premier abord, la mise au carreau peut paraitre un peu rébarbative, mais je peux vous assurer que c’est une méthode très efficace et qui à fait ses preuves !
J’ai moi-même commencé par là, et je l’utilise encore aujourd’hui !

La mise au carreau permet de comprendre le principe des lignes, des dynamiques, des pleins et des vides. Elle synthétise à merveille le principe des repères dans l’espace et des axes de construction d’un dessin.

L’utiliser facilite le respect des proportions en décomposant les formes et les tracés en petites sections.

Le fait d’observer un sujet dans le détail développe la précision et l’observation et ce que l’on appelle la mesure comparative. L’œil s’habitue à évaluer la taille d’un élément par rapport à un autre grâce à des lignes verticales et horizontales, aidant à travailler la justesse du regard.

Au début, vous aurez besoin de tracé ces lignes. Puis, avec de l’expérience et du temps, ce quadrillage deviendra mental.
Un peu de patience, il faut bien commencer par quelque part.

La méthode pour reproduire un dessin à la même échelle sans se tromper :

1. Préparer votre matériel :

– votre modèle imprimé à la bonne taille
– votre feuille de dessin
un crayon graphite H
– une gomme classique
une gomme mie de pain
– une règle

A LIRE EGALEMENT :   Tout savoir sur le fusain pour le dessin.


2. Réaliser son quadrillage grâce au pliage.

Afin de m’éviter les calculs compliqués, j’ai trouvé une technique simple pour réaliser mon quadrillage : le pliage.

Pour l’exemple, j’ai choisi de reproduire une photo du Singe Ham, le premier chimpanzé à être allé dans l’espace.

Je vous ferais une vidéo prochainement pour vous montrer comment procéder 😉

3. Le report

Une fois le quadrillage réalisé sur le modèle et la feuille vierge, ne reste plus qu’à reporter chaque case.
Plus les carreaux sont petits, plus le dessin sera précis.
Prenez votre temps, cette étape est cruciale.

4. Remplissage

Votre mise au carreau terminée, gommez légèrement les traits de construction et passez au remplissage de votre dessin à l’aide du médium que vous aurez choisi (crayon graphite, pastel, aquarelle, gouache, pierre noire, ce qui vous fait plaisir ! …)


Et Voilà !

J’espère que cet article vous aura convaincu d’essayer la mise au carreau pour vos futurs dessins et que vous avez réussi à la mettre en pratique !
À bientôt pour la suite,
Joanaa

Cet article a 2 commentaires

  1. bozon

    Merci Joanaa pour tous vos conseils, ils me sont très précieux.
    J’apprends beaucoup à chacun de vos articles.

    1. Joanaa F.

      Merci Elisabeth pour votre commentaire, cela me fait chaud au cœur !
      Au plaisir !

Laisser un commentaire