Histoire de la peinture acrylique

You are currently viewing Histoire de la peinture acrylique

D’où vient la peinture acrylique ?
Quelle est son histoire ? Comment a-t-elle été inventée et comment a-t-elle réussi à bouleverser l’histoire de l’art et des artistes en seulement cinquante ans ?
La réponse dans cet article !

La fabuleuse histoire de la peinture acrylique

Pour comprendre l’intérêt de la peinture acrylique, il est intéressant de connaitre son histoire et de saisir en quoi cette nouvelle technique de peinture a réussi à complètement bouleverser l’histoire de l’Art et des artistes.

En effet, cette peinture est une peinture très jeune !
L’acrylique, par ses qualités techniques, a permis aux artistes d’après-guerre des possibilités jusque-là inenvisageables avec la peinture à l’huile qui était alors la norme depuis plusieurs siècles.

Les découvertes Européennes

L’histoire de la peinture acrylique et ses origines sont controversées…
D’après la légende, les prémices de ce qui deviendra plus tard l’acrylique, prend forme dans l’Allemagne du XIXe siècle.

En effet, ce serait en 1843 que Josef Redtenbacher, chimiste autrichien, aurait découvert le moyen d’obtenir de l’acide acrylique sur la base d’un produit se polymérisant spontanément : « l’acroléine. »
De cette résine d’acroléine, il parvient quelques mois plus tard à obtenir l’acide acroléique, qu’il aurait nommé « acide acrylique Â».

histoire de la peinture acrylique
Portait de Josef Redtenbacher


Grâce à cette découverte, naitra notamment la première résine acrylique : le polyméthacrylate de méthyle, plus connu sous son premier nom commercial de Plexiglas® commercialisé en 1927 par la Röhm & Haas Compagny.

L’usage de l’Acrylique en Europe restera toutefois réservé à des fins industrielles jusque dans les années 50.

Le mouvement muraliste mexicain

En parallèle, des recherches menées en Europe par les Allemands, il semblerait que la résine acrylique fût également découverte au Mexique début 1900.


Dans le contexte de la révolution de 1910 contre la dictature de Porfirio Diaz, les peintres mexicains du mouvement muraliste (Clemente, Orozco, DiegoRivera, Siqueiros…) célèbrent la révolte en réalisant de grandes fresques sur les murs des bâtiments publics.
Pour réaliser ces fresques monumentales, les artistes ont besoin d’une peinture tenace, permettant de couvrir de grandes surfaces en extérieur et séchant rapidement.

En collaboration avec les chimistes de l’Institut National Polytechnique de Mexico, les artistes Mexicains expérimentent donc des peintures synthétiques à base de résine acrylique.

Histoire de la peinture Acrylique : le muralisme mexicain
La murale « La historia de Mexico » de Diego Rivera

Les Américains

Aux États-Unis, au début des années 1930, la peinture acrylique est encore réservée aux applications industrielles comme les peintures automobiles et le bâtiment, son processus de fabrication étant très coûteux.

À cette époque, il s’agit encore de résine nitrocellulosique ou de résine alkyde que l’on doit diluer dans du white-spirit ou de l’essence de térébenthine, (comme avec la peinture à l’huile).

Jackson Pollock, et avec lui le courant de l’Action Painting, est l’un des premiers artistes à incorporer ces résines synthétiques acryliques dans sa technique du « dripping Â».
Il participa grandement à leur démocratisation dans le monde de l’Art.

Histoire de la peinture acrylique : Jackson Pollock peignant dans son atelier, mai 1951.
Photographie de Hans Namuth.
Jackson Pollock peignant dans son atelier, mai 1951.
Photographie d’Hans Namuth.

L’arrivée de la peinture acrylique pour Artiste

Au milieu des années 1940, les artistes ont enfin accès aux premières peintures acryliques dans le commerce.
Mais, ce n’est qu’au cours de la seconde moitié des années 1950 qu’apparaissent les émulsions acryliques à l’eau, telles que nous les connaissons aujourd’hui.

Bon marché et de consistance généreuse, les artistes adaptent et utilisent immédiatement la peinture acrylique pour réaliser des œuvres de grand format (Stella, Hockney, Smith, De Kooning, Noland…).

Grâce à la peinture acrylique, les artistes peuvent désormais couvrir à volonté la surface picturale de giclées et d’empâtements de couleurs, et se libérer des contraintes de temps de séchage très long de la peinture à l’huile.

La fluidité, la spontanéité, l’intensité des couleurs et la matière qui caractérisent l’expressionnisme abstrait sont tributaires des propriétés de la peinture acrylique.

Histoire de la peinture acrylique :
Mark Rothko, 1954.
Mark Rothko, 1954.

À partir des années 1960, on assiste à l’essor des acryliques aux propriétés iridescentes et fluorescentes et à l’apparition de nouveaux additifs.
Cette évolution technique entraîne l’émergence de nouveaux courants picturaux, comme le Pop Art, qui fera la part belle à ces nouvelles couleurs pures et éclatantes.

En 1962, Andy Warhol expose sa première série de trente-deux toiles peintes à l’acrylique, ses fameuses « boîtes de soupe Campbell Â», véritable manifeste contre le consumérisme.
Son travail obtient un franc succès auprès des critiques.
La peinture acrylique obtient ainsi ses lettres de noblesse.

La peinture acrylique n’apparaîtra pas en Europe avant le début des années soixante.
Le peintre belge du mouvement COBRA : Pierre Alechinsky la découvrira à New York en 1965.

Andy Warhol, (1962), Acrylique et liquitex® en sérigraphie sur toile, Série de 32 toiles.
Andy Warhol, (1962), Acrylique et liquitex® en sérigraphie sur toile, Série de 32 toiles.

Histoire de la commercialisation de la peinture acrylique

Bien que l’acrylique trouve rapidement des champs d’application très étendus dans l’industrie, ce n’est qu’en 1949 que les fabricants de peintures pour artistes commencent à l’introduire dans leurs formulations.
Voici un petit récapitulatif de son évolution :

1 9 4 9 : Bocour Artist Colors, une boutique en plein cœur de Manhattan fabriquant des peintures à l’huile pour artistes, présente sur le marché la gamme Magna®.
Premières peintures acryliques pour artistes, elles étaient solubles dans les essences minérales ou de térébenthine et donc compatibles avec les peintures à l’huile.
Elles furent utilisées par les peintres comme Rothko, De Kooning, Barnet Newman, Morris Louis ou Roy Lichtenstein.

1 9 5 6 : Permanent pigments, une société de Cincinnati, dans l’Ohio (États-Unis), spécialisée depuis 1933 dans le broyage de pigments pour la fabrication des couleurs à l’huile, commercialise les Liquitex®, premières peintures acryliques à l’eau telles qu’on les connait aujourd’hui.
Helen Frankenthaler et Andy Warhol en font grand usage, ainsi que David Hockney.
Elles ne seront introduites en France que onze années plus tard, en 1967.

1 9 6 2 : La maison suisse Lascaux devient le premier producteur de peinture acrylique en Europe.

1 9 6 3 : Lefranc & Bourgeois fabrique le Colacryl®, qui ne restera que quelques années sur le marché.

1 9 6 5 : En Hollande, Talens inscrit à son catalogue une nouvelle gamme de peintures acryliques.


▪️ Vers la fin des années 1960, la peinture acrylique devient très populaire.
▪️ Elle est particulièrement appréciée par les artistes contemporains qui voient en elle de nouvelles possibilités.
▪️ La peinture acrylique est aujourd’hui l’un des médiums les plus utilisés par les artistes.
▪️ Une étude de 2010 soulignait qu’1 artiste sur 2 peignait à l’Acrylique.

Pour en savoir + sur la peinture acrylique, lisez cet article :
📚 Tout savoir sur la Peinture Acrylique


J’espère que cet article vous aura éclairé sur l’histoire de la peinture acrylique.
À bientôt pour la suite,
Joanaa

Laisser un commentaire