You are currently viewing La jarre Parfaite et la jarre Imparfaite

La jarre Parfaite et la jarre Imparfaite

“La jarre parfaite et la jarre imparfaite” est une petite histoire indienne tirée d’un livre de Nobuo SUZUKI (écrivain et philosophe japonais) qui traite de la beauté des choses imparfaites.
C’est une histoire que j’aime beaucoup, laissez-moi donc vous la raconter.

Savourer le bonheur des choses imparfaites

” Un paysan de la région de Jaipur allait chercher de l’eau tous les matins à la fontaine la plus proche de sa ferme. À chaque extrémité du bâton qu’il portait en travers de ses épaules pendait une jarre, qu’il remplissait de l’eau de la fontaine.

Au bout d’un certain temps, il se rendit compte en arrivant chez lui, que l’une des deux jarres était à moitié vide.
Elle devait sans doute être légèrement fissurée.
Le paysan continua à l’utiliser quand même pendant des années.

La jarre qui arrivait pleine était fière d’accomplir sa mission avec succès. Tous les jours, elle reprochait ses imperfections à sa comparse.
-Tu perds la moitié de ton eau en chemin, disait la jarre parfaite. Tu fais la moitié de mon travail. Tu n’es bonne à rien !
– Je suis désolée… J’ai honte d’avoir cette fissure qui me fait perdre l’eau, s’excusait la jarre imparfaite.
Embarrassée par son imperfection, celle qui arrivait à moitié vide se décourageait et parlait de moins en moins.

Un jour le paysan écouta la conversation entre les deux et adressa ces mots à la jarre imparfaite :
– T’es-tu rendu compte que les fleurs ont poussé de ton côté du chemin, tandis qu’il n’y a que des pierres et de la terre de l’autre côté ?
La jarre parfaite ne sut quoi dire, et elle regarda avec envie et jalousie la jarre imparfaite.
– J’ai planté des graines de ton côté du chemin et, chaque jour, tu les arroses sur le chemin du retour de la fontaine, continua d’expliquer le paysan.
Toutes ces dernières années, j’ai cueilli ces fleurs pour décorer ma maison. Sans toi, je n’aurai jamais été entouré de toute cette beauté.

Belle histoire n’est-ce pas ?

Comme le dit si bien l’auteur de ce texte Nobuo SUZUKI : ” la sagesse consiste à savoir regarder l’existence de la même façon que le paysan. Comme la fissure de la jarre, chaque défaut recèle en même temps une qualité, … pour qui est prêt à le voir bien sûr.
À méditer.

Source :
Savoure le bonheur des choses imparfaites. La sagesse du wabi sabi
Nobuo SUZUKI

Ce cours pourrait également vous intéressez :
Comment vos échecs d’aujourd’hui deviendront vos réussites de demain.

A LIRE EGALEMENT :   La Gomme Arabique en peinture : à quoi ça sert ?

À bientôt pour la suite,
Joanaa

Cet article a 2 commentaires

  1. Jean

    Très belle histoire, que sa brièveté rend encore plus poignante

    1. Joanaa F.

      Je trouve aussi 🙂
      Merci Jean pour votre commentaire.

Laisser un commentaire